„Ich bin vergnügt, erlöst, befreit“

Ich bin vergnügt, erlöst, befreit

Dieser Anfangssatz aus einem der Psalmgedichte von Hanns Dieter Hüsch (1925 – 2005) ist das Motto des Reformationsjubiläums der Evangelischen Kirche im Rheinland.

mehr
Service

Ein Foto vom Reformationsfest in Kalungu im Kongo. Ein Foto vom Reformationsfest in Kalungu im Kongo.

Rückspiegel Reformationsjubiläum: Jean Bitonde

Die Bibel in verschiedenen Sprachen gelesen

Die Bibel hochgehalten - und das ideell und buchstäblich im Festgottesdienst. Und: Aus der Bibel auf Französich, Englisch, Swahili und Kinyarwanda gelesen. So geschehen in der Festwoche zum 500. Reformationsjubiläum in Kalungu im Kongo. Von dort berichtet Pfarrer Ndabakenga Jean Bitondeyubusa - auf Französisch.

Est-ce qu'il y avait quelque chose de surprenant le jour de la réforme ou dans la semaine de la réforme ?

Toute la semaine, les chrétiens se sont réunis pour le culte et ont compris les thèses de Martin Luther. Le jour de la Réforme, ayant compris le rôle des Saintes Écritures dans la Réforme et la référence à la Bible comme une des principales motivations des réformateurs, les chrétiens ont défilé avec leurs bibles à la main comme signe de victoire de la Réforme et de l’Eglise. La Bible a été lue en différentes langues disponibles (français, anglais, swahili, et kinyarwanda).

Est-ce qu'il y avait un moment particulièrement touchant?

Le moment le plus touchant était lorsque les chrétiens ont entendu parler des erreurs commises par l’Eglise avant la Réforme. Ils ont découvert que la peur de la mort et de l’enfer a eu comme conséquence le développement du culte marital, du culte des saints, des reliques et la pratique des indulgences. L’abolition de la vente des indulgences a redonné la chance aux pauvres d’accéder au salut. Les chrétiens ont été touchés encore par la réponse aux questions que Luther se posait, lorsqu’il a écrit : « le juste vivra par la foi. Dieu donne, sa justice infinie est un don ». La bonté de Dieu, son amour, sa générosité sont la clé de voûte de la doctrine chrétienne. Le chrétien répond à l'amour de Dieu par la foi.

Est-qu'il y avait un chiffre ou un élément objectif qui reste important par rapport à l'avenir de l'Eglise?

Considérant les éléments du changement tant au niveau spirituel, théologique qu’au niveau socio-économique dans le monde, la réforme est à envisager chaque fois dans la vie de l’Eglise. Après les enseignements, la Paroisse de la CBCA Kalungu a disponibilisé une boîte des suggestions pour les choses qui nécessitent d’être réformées et corrigées dans tous les aspects de la vie de l’Eglise.

Pouvez-vous nous transmettre une citation particulièrement marquante?

La citation principale pour la semaine de la Réforme dans notre poste de Kalungu était: « La réforme, base de la multiplication des œuvres de la foi ». Elle était tirée d’Isaïe 32, 15-20 ; Matthieu 3, 13-16 et 2 Corinthiens 10, 15-17.

Avez-vous appris quelque chose qui reste important? Y-a-t-il quelque chose qui est encore à renouveler?

La réforme doit être régulière et de tous les jours, car nous tendons vers la perfection. La révélation du Saint Esprit se fait tous les jours. L’Eglise doit toujours prendre en compte les observations des ses membres afin de se réformer et éviter les divisions. Le salut est pour tous, ainsi l’Eglise doit tenir compte de toutes les catégories des gens dans la proclamation de la Bonne Nouvelle. Ici nous faisons allusion aux femmes qui ne sont pas acceptées dans certaines Eglises protestantes au ministère pastoral, aux peuples marginalisés comme les pygmées, les personnes vivant avec handicap. Les pasteurs congolais doivent être réinformé sur le rôle de la Réforme et l’origine de l’Eglise protestante.

Facebook, Twitter und Google+ einschalten
Seite drucken Seite versenden

 

neu / 4.12.2017



© 2017, 2017.ekir.de
Alle Rechte vorbehalten. Vervielfältigung nur mit Genehmigung.